Edition limitée Graphik

12.04.2016

Catégorie : Plus size

Après Tess Holliday, c’est au tour de la célèbre mannequin grande taille et blogueuse brésilienne Fluvia Lacerda de passer devant l’objectif de Kiabi ! Elle nous présente une collection capsule faite d’imprimés graphiques et de pièces très glamour ! Des looks qui mettent en valeur sa silhouette tout en étant très tendances.
Découvrez toutes les pièces de l’édition limitée sur Kiabi.com. Et restez connectées pour découvrir de nouveaux looks à venir sélectionnés par Fluvia…

Fluvia Lacerda collection capsule

Fluvia Lacerda collection capsule Kiabi

Jouez la carte du glamour avec cette jolie robe du soir très sophistiquée… Ici, on mise sur les détails avec une coupe qui marque la taille et un joli décolleté en plumetis qui apporte une touche romantique très délicate. Côté maquillage, soulignez votre bouche avec un rouge à lèvres flamboyant.

Fluvia Lacerda collection capsule Kiabi

Fini les dilemmes mode, cette tenue sera votre meilleure alliée pendant la belle saison. Imprimés audacieux et loafers vernies, on aime ce look rock et tendance ! Choisissez de l’accompagner avec un mini sac, accessoire incontournable de cet été, pratique pour voyager léger !

Fluvia Lacerda collection capsule Kiabi

Oubliez les robes classiques et démarquez-vous avec des imprimés accrocheurs. Une robe qui donne envie de dévoiler ses jambes dès les premiers rayons de soleil. Portée avec une paire d’escarpins pour un look habillé ou avec une paire de baskets blanches pour une journée shopping entre amies, elle deviendra votre pièce fétiche !

Fluvia Lacerda collection capsule Kiabi

Osez les rayures, imprimé qui fait actuellement sensation sur les podiums ! Affichez une allure de working girl en optant pour la veste sans manches, pièce star de la saison qui donnera une touche pointue à votre tenue. Allez-vous résister à la déferlante graphique ?

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur “Edition limitée Graphik”